159247938_108212664669437_74340028324881

Qui suis-je ?

Professeur des écoles depuis une vingtaine d’années, maman deux enfants de 15 et 13 ans, formée à la pédagogie Montessori, je propose aux enfants et aux adolescents des ateliers pédagogiques de créativité à visée bien-être.

 

Passionnée par l'éducation bienveillante, initiée à la Communication Non Violente, j’aide les enfants, dès leur plus jeune âge, à se construire dans le respect d'eux-mêmes, à s’accueillir tels qu’ils sont avec ce qu’ils vivent. Valoriser le potentiel de chacun reste essentiel dans le processus du devenir adulte épanoui. J’anime des ateliers de détente et de connexion conçus à partir de différents outils propices au développement personnel. J’aide les enfants et les adolescents à vivre leurs émotions à travers des ateliers cognitifs, créatifs et ludiques pour améliorer leur connaissance d’eux-même, valoriser leurs talents et leur potentiel, améliorer leur qualité de vie, se réaliser et avoir confiance en eux.

 

Mon expérience d’enseignante me permet de réfléchir à des outils pour accompagner, construire ou restaurer l’expérience d’apprentissage des jeunes dans leur cursus scolaire, en favorisant des relations harmonieuses avec soi et avec les autres, dans un système auquel chacun doit s’adapter mais dans lequel certains ne trouvent pas toujours leur place.

 

Si chaque être humain est unique et spécial, c’est dans la relation que l’individu se construit. La relation à soi, la relation à l’autre ainsi que la relation au monde.

L’approche des principes de la théorie de l’attachement me conforte dans ma démarche d’accompagner les enfants et leurs parents dans leur relation lors de mes ateliers enfants-parents.

Formée aux approches narratives, j’aide chacun à écrire son histoire pour s’inscrire dans l’Histoire.  C’est ce que l’on se raconte qui donne du sens à ce que nous vivons et les histoires que nous nous racontons sont déterminantes dans nos choix. Chacun est l’acteur principal de sa propre vie.

 

 Il me semble aussi important de pouvoir écouter et soutenir les parents, de faciliter les échanges entre eux afin de les aider à prendre conscience qu’ils ne sont pas seuls, que leur problématique est partagée par d’autres, leur permettre de prendre de la distance et peut-être trouver ensemble des solutions pour avoir une image plus positive d’eux-mêmes. 

« J’aime à croire qu’un jour, nous saurons marcher les uns avec les autres. Je me suis dit que si chacun donnait la main à quelqu’un d’autre, alors ensemble nous pourrions faire de ce monde un lieu meilleur où il fait bon vivre dans une douce harmonie. » (Maud Ankaoua, Kilomètre zéro »)